Après le Congrès

À tous mes collègues libéraux fédéraux, notamment à ceux d’entre vous qui ont été délégués au congrès biennal qui vient de prendre fin, je vous remercie pour votre manifestation massive d’appui. Quand j’ai choisi, plus d’une année auparavant, de me présenter comme président national, je n’avais pas d’illusion quant aux chances d’un candidat non establishment comme moi, fonctionnant sur un budget restreint complété par des modestes donations de la part des membres individuels de même avis. Une de nos nombreuses déficiences de gouvernance que j’étais déterminé à aborder est l’absence de toute limite pour les dépenses ou de transparence pendant les campagnes pour les postes des dirigeants nationaux. Cela laisse la porte grande ouverte aux grandes corporations et donateurs semblables ayant une influence inappropriée sur nos affaires. Étant donné cela et face à un système de vote majoritaire à un tour archaïque en dépit d’avoir passé à des bulletins de vote préférentiels pour les autres élections internes, il peut sembler donquichottesque d’avoir même essayé de mener une campagne nationale. Je l’ai fait parce que le Parti était devenu relativement fermé aux idées et aux préoccupations de la base militante, une habitude malheureuse qui a beaucoup à faire avec notre décennie de déclin. J’ai vu la présidence comme la position élue avec la possibilité de faire une différence, et une campagne pour ce poste comme le meilleur véhicule disponible pour mettre en circulation des nouvelles idées.

Tout au moins pour cet objectif, la campagne a réussi bien au-delà de mes attentes. Grâce aux efforts d’une petite équipe de bénévoles très dévoués, nous avons mis de l’avant nos idées ainsi que celles que nous avons ramassées des libéraux à travers le pays tellement que, au moment du Congrès, elles avaient été largement acceptées, même au point d’être incorporées dans les plateformes de mes opposants. Bien que nécessaires, les idées ne sont que le premier pas dans l’innovation, que je défini comme l’adoption par une communauté de pratiques nouvelles et plus efficaces. En tant que Parti nous avons encore un long chemin à parcourir, et j’ai peur que nous pourrions être trop lents.

Je serais hors de contact pour le reste de ce mois pour une vacance bien nécessaire, sans technologie, mais je vais commencer à utiliser ce site web, une fois épuré du contenu concernant la campagne, comme un blog pour des articles réguliers sur la façon dont nous transformons les idées en actions. Si vous vous inscrivez pour recevoir par courriel («Se joindre à notre liste de diffusion» sur la page d’accueil), alors vous serez automatiquement informé chaque fois qu’il y a quelque chose de nouveau. J’apprécierais que vous contribuez, pas seulement vos réactions à mes pensées mais aussi vos propres idées.

This entry was posted in Uncategorized @fr. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>